Préconisations non respectées

Un projet en contradiction avec les préconisations nationales du Commissariat Général au Développement Durable

La séquence Eviter-Réduire-Compenser (ERC) définie par le Commissariat Général au Développement Durable précise que tout projet doit en amont tenter d’éviter les impacts sur la biodiversité et les nuisances pour les riverains.

Les intérêts environnementaux et humains n'ont pas été pris en compte dans le choix de l’emplacement. Le critère retenu a été les gains financiers pour la commune de FREISTROFF.

Un projet en contradiction avec les préconisations régionales du SRADDET, du SRE, du SRCE et de la DREAL

  • Le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET) précise : « La Région doit mettre la biodiversité au cœur de son développement économique et territorial. L’enjeu est donc de préserver l’existant, mais aussi de le restaurer. ». Il évoque également une des menaces pesant sur nos massifs forestiers : leur fragmentation néfaste au déplacement des espèces.

Le projet éolien de FREISTROFF engendrant une déforestation d’au minimum 6 hectares entraînera une fragmentation du massif forestier et une déstabilisation de l’ensemble de l’écosystème : il n’entre pas dans le cadre d’une préservation de la biodiversité.

 

  • Le Schéma Régional Eolien (SRE) indique qu’il faut éviter l’implantation d’éoliennes en forêt, en particulier en lisières de forêt, milieux faunistiquement riches notamment en chiroptères (espèces protégées) .

Ici, toutes les éoliennes seront installées en forêt, et la plupart se trouveront en lisières de forêt.

 

  • Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE), qui met en œuvre la Trame Verte et Bleue (TVB), a pour objectif d’enrayer la perte de biodiversité en participant à la préservation des milieux nécessaires aux continuités écologiques.

Un corridor milieu forestier passant à Edling-Anzeling (à environ 1,5 km du site éolien) et une continuité forestière dans le Langenhecken (emplacement même des éoliennes) permettent le déplacement d’espèces animales. Le déboisement prévu n’est pas compatible avec le maintien des continuités écologiques.

Par ailleurs, le SRCE précise que les gros et très gros bois constituent un enjeu écologique important. Le déboisement prévu pour la réalisation de ce projet éliminera tout arbre gênant l’implantation des éoliennes : cet enjeu n’est donc pas pris en compte.

 

  • Le Guide de recommandations de la DREAL destiné aux promoteurs éoliens indique que les territoires à sensibilité maximale doivent être exclus de tout projet éolien.

Or la forêt du Langenhecken est considérée comme un territoire à sensibilité maximale puisqu’elle abrite plusieurs espèces protégées (Milan Royal, cigogne, chiroptères).

Un projet en contradiction avec les préconisations locales du SCOTAT

Le Schéma de Cohérence Territoriale de l’Agglomération Thionvilloise (SCOTAT), précise : « Compte tenu des caractéristiques du territoire, majoritairement occupé par des espaces urbains et forestiers et de la densité des infrastructures, le grand éolien apparaît en effet peu adapté. »

Le projet de FREISTROFF visant à installer des éoliennes industrielles de 150 m de haut ne respecte pas les préconisations du SCOTAT.