Electricité produite

Une production électrique théorique médiocre

Selon l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), la vitesse moyenne des vents dans notre secteur est comprise entre 3,5 m/s et 5,5 m/s c'est à dire 12 km/h et 20 km/h.

Carte des vents moyens en France selon l'ADEME

Carte des vents ademe

Analyse de la carte : Nous sommes situés en zone 2. Compte tenu du relief et de l'implantation prévue, les vents ont une vitesse moyenne de vent comprise entre 3,5 m/s et 5,5 m/s c'est à dire 12 km/h et 20 km/h.

Dans notre secteur, une éolienne de 150 m de haut (comme le prévoit le promoteur pour Freistroff) et d'une puissance de 3 MW fonctionne au maximum à 16% de sa capacité optimale.

Courbe de puissance d'une éolienne Nordex N117/3000 de 150 m de haut

Puissance selon vent nordex n117 3001

Analyse du graphique : En dessous de 3 m/s (=10 km/h), l'éolienne ne fonctionne pas, au-delà de 25 m/s (=90 km/h), l'éolienne est à l'arrêt.

A Freistroff, avec une vitesse moyenne de vent comprise entre 3,5 et 5,5 m/s, la puissance de l'éolienne est comprise en 100 et 500 kW : elle fonctionne entre 3% et 16% de sa capacité maximale.

Une production réelle encore plus médiocre ?

La production électrique réelle n'a pas été quantifiée puisqu'aucune mesure de vent n'a été effectuée au-dessus de la forêt de Freistroff.

Pour affirmer que le potentiel éolien à Freistroff est favorable, le promoteur se base sur des mesures réalisées à Momerstroff, à 17 km de Freistroff, à une altitude plus élevée (70 m de plus) et dans un secteur non boisé.

Or les préconisations de l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) sont de placer un mât de mesure plusieurs mois sur le site afin de quantifier la production électrique réelle.

Préconisations de l'ADEME extraites du rapport : Généralités sur l'Energie Eolienne

Necessite etude vent ademe

 

De plus, le parc éolien de Freistroff est prévu en forêt.

L'installation d'éoliennes en forêt est déconseillée par le Schéma Régional Eolien car les massifs forestiers créent des turbulences qui atténuent la vitesse du vent, donc diminuent la production électrique.

Schéma de l'Institut Européen de la Forêt

Vent en foret

 

En outre, la présence d'espèces protégées (chiroptères et milan royal) dans la forêt du Langenhecken risque fort d'entraîner la mise en place d'un bridage des machines, c'est-à-dire un arrêt de leur fonctionnement une partie du temps.

Ce bridage, imposé par arrêté préfectoral, est actuellement en cours dans 3 parcs éoliens du secteur de Boulay : le parc de Zondrange, le parc du Bambesch et le parc de Morlange.

Dans ce dernier, les éoliennes sont bridées pendant des mois :

- la nuit pour préserver les chauves-souris,

- le jour pour préserver le milan royal.

Extraits de l'arrêté préfectoral :

Arrete prefectoral bridage morlange milan

Arrete prefectoral bridage morlange chiropteres 1

Enfin, la même société a construit le parc de Momerstroff : depuis 2011, ce parc produit moins d'électricité que prévu par le promoteur, alors même qu'il n'est pas situé en forêt, qu'il est érigé sur un plateau situé à une altitude plus élevée que Freistroff et qu'une mesure de vent a été effectuée au préalable.

Production electrique comparaison

Avant construction du parc, la production électrique théorique était estimée à 32500 MWh.

Depuis la mise en service du parc, la production électrique réelle du parc est comprise entre 23900 et 26900 MWh.